Le projet fédéraliste

drapeau-spinelliDiscours de Victor HUGO au Congrès de la Paix de 1849 :
Un jour viendra où la guerre paraîtra aussi absurde et sera aussi impossible entre Paris et Londres, entre Petersburg et Berlin, entre Vienne et Turin, qu’elle serait impossible et qu’elle paraîtrait absurde aujourd’hui entre Rouen et Amiens, entre Boston et Philadelphie. Un jour viendra où la France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne (…). Un jour viendra où il n’y aura plus d’autres champs de bataille que les marchés s’ouvrant au commerce et les esprits s’ouvrant aux idées. Un jour viendra où les boulets et les bombes seront remplacés par les votes, par le suffrage universel des peuples, par le vénérable arbitrage d’un grand Sénat souverain qui sera à l’Europe ce que le Parlement est à l’Angleterre, ce que la Diète est à l’Allemagne, ce que l’Assemblée législative est à la France.”

Hélas entre 1849 et 1945, les cimetières militaires se sont bien remplis et cette Europe imparfaite dans laquelle nous vivons a tout de même permis la paix sur le vieux continent, encore faut-il tenir compte des Balkans.

Biographie

Discours d’Altiero Spinelli au Congrès du Peuple européen 6 décembre 1957

Altiero Spinelli (1907-1986)
Altiero Spinelli (1907-1986)

Si les politiques étrangère et militaire, économique et sociale des Européens ne peuvent plus être menées avec succès par les Etats nationaux, si elles exigent des perspectives, des lois, des actions européennes, il s’ensuit que ces fonctions doivent être soustraites aux Etats nationaux et confiées à un état fédéral européen doté d’un gouvernement pour administrer les affaires communes, d’un parlement pour voter les lois et les impôts, d’une cour de justice pour garantir le respect du droit.

Un tel transfert de souveraineté ne peut être qu’un acte librement consenti par des nations libres qui renoncent à quelques droits dont elles jouissaient séparément, non pas pour les abandonner à un pouvoir étranger, mais pour continuer à les posséder en commun avec d’autres nations.

La lutte pour son projet au Parlement européen (février 1984)

Altiero Spinelli est l’un des pères fondateurs de l’Europe. Le Parlement européen a nommé l’un de ses bâtiments à Bruxelles d’après lui : le bâtiment Altiero Spinelli.

Chaque année se tient un séminaire fédéraliste pour les jeunes dans l’ile de Ventotene où Spinelli fut détenu et où il prépara le Manifeste du Peuple européen.

A GOVERNMENT FOR THE EUROPEAN UNION –NEW PROPOSALS FROM THE SPINELLI GROUP

 

Bruxelles, 5 September 2018

As the political parties prepare for the European elections next May, MEPs from the cross-party Spinelli Group launch an ambitious Manifesto for the constitutional reform  of the Union.

The MEPs argue that deeper integration is vital if the Union’s long-term future is to be assured. They call for the creation of an effective government  accountable to a stronger legislature. Executive authority should be centred on the Commission, with a Treasury empowered to levy taxes and issue eurobonds. The European Council  should run the Council of ministers, allowing the abolition of the rotating presidency.

The Court of Justice should develop as a federal supreme court. Law-making would be simplified and made more open. QMV would be the norm. Cities and regions should play a larger part in EU governance, and EU citizenship strengthened. Enhanced cooperation should be encouraged, leading to the establishment of a federal core group.

The Spinelli Group argues that future treaty revisions  proposed by a Convention could only be blocked by the European Council acting unanimously. Constitutional amendments would come into force before they had been ratified by all states. A new category of associate membership, introduced for existing members who choose not to advance to federal union, might also be an attractive option for Norway, Iceland, Switzerland and the UK.

President of the Spinelli Group Andrew Duff said: “This Manifesto shows the way forward to a federal union based on the values of liberal democracy, solidarity and the rule of law. It will serve the next Parliament and Commission well as they face the challenge of running a Union made weaker and poorer by Brexit, and which is under attack by nationalists and populists at home and abroad”.

———————–
Manifesto for the Future of Europe: A Shared Destiny, 44 pp., ISBN 9781-5272-28078.

Spread the love