L’Europe et la santé.

A l’occasion du covid-19 on a vu que la santé n’était pas un problème européen mais relèvait de la la compétence des Etats. Cependant le fait d’avoir une présidente de la Commission Ursula von der Leyen , docteur en médecine, d’avoir plusieurs eurodéputés médecins, avait dès le début,  incité la Commission et le Parlement à prendre des initiatives notamment avec le plan cancer.

Avec l’épidémie du COVID-19 nous avons assisté au spectacle du chacun pour soi, les Etats agissant sans concertation, parfois les uns contre les autres, ceci dans une phase initiale, notamment dans la fermeture et l’ouverture des frontières.

La situation a été particulièrement dramatique en Italie, à Bergame où on a vu l’armée requise pour transporter des cercueils vers des zones voisines, le cimetière local étant dépassé.

Stella Kyriakides: commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire

Présentation de la commissaire (chypriote) sur le site de la Commission

La commissaire est docteur en médecine et a effectué l’essentiel de ses études au Royaume-Uni. Impliquée en politique, elle a été députée européenne et  a occupé des fonctions de responsabilité au sein du PPE.

Fondation Schuman : une politique européenne de la santé

Faire de la santé une priorité européenne

La Commissaire Stella Kyriakides défend l’OMS

Elle explique aussi les initiatives de la Commission et expose la stratégie commune pour l’acquisition de vaccins.

L’Europe et le Covid-19

Credit: Commission

Dans les grandes pandémies du passé,les Etats et les civilisations se sont moins distingués par leur capacité souvent inexistante, à contrôler la pandémie que par leur capacité à en maîtriser les conséquences économiques et à s’adapter pour en maîtriser les coûts.

Philippe Trainar : les conséquences économiques du Covid-19 Commentaire n°170 été 2020 

Appel à une réponse européenne à la menace du coronavirus *

Les effets du confinement lié au COVID-19 sur le commerce et les voyages (Rapport BCE, en anglais)

Gabriel Grésillon dans Les Echos suite à la décision du vendredi 12 juin

L’Union européenne ne veut plus dépendre du reste du monde pour ses productions les plus critiques. En matière médicale mais aussi industrielle, les ministres de l’UE ont envoyé, vendredi, des signaux convergents afin de renforcer l’autonomie stratégique du bloc.

Échaudés par leurs difficultés d’approvisionnement au début de la crise du coronavirus, les ministres de la santé des Etats-membres ont donné mandat à la Commission, vendredi, pour qu’elle négocie en leur nom des pré-commandes de vaccins contre le Covid-19. 

L’Europe et les vaccins

Le Plan cancer

Présentation du plan de la Commission

Les activités de Mme le Professeur Véronique Trillet-Lenoir au Parlement européen

illibéral-up

Spread the love