Le plan de relance

L’accord Merkel-Macron

Suite à l’arrêt de la Cour Constitutionnelle allemande concernant la politique de rachat de titres par la BCE. Consultez cette page

Le moment hamiltonien du plan Next Generation EU

La proposition novatrice franco-allemande

Pour un acte de vraie solidarité européenne par Norbert Walter-Borjans (SPD) publication de la Friedrich Ebert Stiftung (Juin 2020)

Le rôle irremplaçable du couple franco-allemand par Klaus Bernhard Hofmann publié par Télos (14 juin 2020)

L’eurodéputé LR Geoffroy Didier s’en prend à un plan qui correspond “A une marche forcée vers un fédéralisme fiscal européen“. Toujours le même discours: souverainetés nationales en matière fiscale, chaque pays dispose d’un droit de veto, cela permet de pérenniser les fraudes et les injustices. Comme sur beaucoup d’autres sujets, les eurodéputés français du groupe PPE sont plus proches des positions du Rassemblement national que de celles de leur groupe.

Le plan de la Commission

Trois commissaires en concertation: de gauche à droite : Stella KyriakidesMargrethe Vestager , Ursula von der Leyen , Stella Kyriakides, Margrethe Vestager , Ursula von der Leyen ,

© Commission européenne. Etienne Ansotte

 

 

 

La présentation du plan de la Commission

Les “quatre frugaux” persévèrent.

Extrait de Euractiv ” Il y a quelques jours, les commissaires européennes danoise (Margrethe Vestager), finlandaise (Jutta Urpilainen) et suédoise (Ylva Johansson), ont rédigé une lettre pour tenter d’expliquer à leurs pays les raisons pour lesquelles ils devraient soutenir le plan de relance de la Commission européenne. Peine perdue : depuis, les quatre frugaux resserrent les rangs, balayant ainsi toute hypothèse sur un éventuel revirement.

Le Premier ministre suédois Stevan Löfven, sa collègue danoise Mette Frederiksen, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, ainsi que le chancelier autrichien Sebastian Kurz, se disent prêts à soutenir la relance commune, à condition que des principes importants ne soient pas « jetés par-dessus bord ».

Il y a tout de même un point sur lequel la bande des quatre a raison. La Commission a eu tort de laisser filtrer une répartition des fonds entre les bénéficiaires; répartition fondée sur la situation économique des pays antérieurement à la crise alors que le fonds est justifié par la nécessité de faire face aux difficultés nées de la crise !

La répartition ébauchée a été établie à partir de trois critères:

  1. la population du pays
  2. le PIB par tête
  3. le taux de chômage moyen au cours des cinq années précédentes

Voir l’article de Gabriel Grésillon Les Echos du 18 juin 2020

Jean Pisani-Ferry: “La postérité du plan de relance européen sera affaire d’exécution”  Le Monde du 20 juin 2020.

” Le courage l’a emporté. Les négociations continuent mais les grandes lignes du dispositif de réponse européen sont désormais connues. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, a repris à son compte le plan Macron-Merkel et son projet fournira la base d’un compromis malgré les réticences des Etats « frugaux »

Comment financer le plan ?

Finalement cet impôt de demain pourrait être européen, surtout si la sortie de crise passe par une tette levée par l’Union européenne. Comme l’ont les Etats-Unis d’Amérique, il y a plus de deux siècles, leur premier impôt fédéral, n’en déplaise à Benjamin Franklin

Ingrid Feuerstein Les Echos 17 juin 2020 Quel est le bon impôt pour le “monde d’après” ?

BCE

” L’Union européenne doit mettre la priorité sur la recherche d’un accord ambitieux pour son plan de relance et ne pas se contenter d’un accord rapide, a déclaré dimanche la présidente de la Banque européenne, Christine Lagarde, il devrait être assez conforme à ce qui a été proposé par la Commission”,

 

L’accord du  Conseil  européen en date du 21 juillet 2020 

Le vote du Parlement européen en date du 23 juillet 2020

Le PE menace de ne pas voter le Cadre financier pluriannuel 2021-2027 devant la boucherie imposée aux programmes communautaires, selon l’expression d’un observateur britannique. Le tableau ci-dessous montre les amputations.

Silvia Merler

Un précieux document de synthèse par Sébastien Lumet directeur du bureau de Bruxelles du Grand Continent.

Sylvie Goulard “L’expansion infinie des dettes est une illusion”  dans L’Express du 26 juillet 2020.

Un problème de gestion énorme à assurer

Alors que les Vingt-Sept Etats de l’Union européenne affrontent une récession historique, le plan de relance ne sera opérationnel qu’à la fin du premier trimestre 2021, au mieux. D’ici là, des prêts sont toutefois accessibles. Et les Etats vont multiplier les mesures nationales. ‘Derek Perotte dans Les Echos du 3 août)

Le rôle de la Banque Centrale Européenne

La BCE et la contestation par la Cour constitutionnelle allemande (BVerfG) de Karlsruhe

Le plan et le Conseil européen (Euronews)

Bonnes lectures

Les perspectives économiques de l’OCDE (juin 2020)

Les prévisions du FMI pour l’Europe sont beaucoup plus pessimistes que celles de Banque centrale européenne et de l’OCDE.

Les prévisions économiques de l’été 2020 (Commission, juillet 2020)

Un article historique sur la fédéralisation de la dette des Etats américains par Jean-Guy Giraud. Question d’Europe n°566 Fondation Robert Schuman

Spread the love