La Commission Von der Leyen

Composition de la Commission

Ursula von der Leyen
Commission

Parmi les 26 propositions il y a 9 commissaires à rattacher au PPE, 9 aux socialistes, 5 à Renew Europe, groupe souvent désigné par le mot libéral, qualificatif infamant en France. S’ajoutent 1 Vert/ALE venu de Lituanie le plus jeune commissaire (28 ans) jamais désigné, 1 CRE  (Eurosceptique) en provenance de Pologne, 1 indépendant.

Le Polonais Krzysztof Szczerski (CRE)  chef de cabinet du président Andrej Duda intéressé par un portefeuille économique, ou de l’énergie a refusé le portefeuille de l’agriculture pour lequel il ne s’estimait pas compétent. C’est donc un autre Polonais, Janusz Wojciechowski  membre de la Cour des Comptes européenne et eurodéputé pendant 12 ans (il était vice-président de la commission agriculture ) qui sera en charge de l’agriculture.

Politiquement, les Verts avaient exigé de la future présidente quatre postes de commissaires pour qu’ils envisagent de la soutenir lors du vote du 16 juillet 2019. Ils avaient perdu de vue que les propositions sont faites par les Etats.  La présidente a un pouvoir de refus (Jean-Claude Juncker avait écarté six candidats) mais pas un pouvoir de proposition. En définitive, un seul  apparenté Vert a été proposé, par la Lituanie.

Plus que lors de la constitution de la Commission précédente, on a assisté à la volonté des Etats et des parlements nationaux à intervenir. Dans certains pays on a voulu auditionner les candidats pour étudier quelle politique ils voulaient mettre en oeuvre. Voir cet article sur la désignation du commissaire belge Didier Reynders.

La liste des 27 commissaires désignés.

On pourra télécharger les lettres de mission de chacun des commissaires.

On notera que si le 1er novembre le Royaume Uni ne quitte pas l’Union européenne, il devra désigner un candidat commissaire… pour quel portefeuille.. mystère !

La commissaire française

Sylvie Goulard
Sylvie Goulard. Parlement européen

Le mercredi 28 août la France a proposé la nomination de Sylvie Goulard comme commissaire française. Cette proposition a reçu immédiatement un vaste mouvement de soutien dans de nombreux pays européens appartenant à des horizons politiques différents.

En avril 2014, les correspondants de presse à Bruxelles (hors titres français) l’avaient classée comme eurodéputée française la plus influente au Parlement européen. Ce résultat était exceptionnel dans une instance où il est admis qu’il faille deux ou trois mandats pour s’affirmer. Isabelle Marchais correspondante du quotidien L’Opinion avait intitulé l’article qu’elle lui consacrait Une révélation de la législature qui s’achève.

Le commissaire italien

Le 1er août Matteo Salvini (Ministre de l’Intérieur) avait annoncé qu’il proposerait un commissaire capable de gérer un portefeuille économique et de défendre l’intérêt des Italiens à Bruxelles… il n’est plus en mesure de proposer un candidat. La nouvelle majorité a été qualifiée, à l’initiative du Président du Conseil Giuseppe Conte, de  “majorité Ursula”. C’est  à dire qu’elle regroupe les partis dont les eurodéputés ont soutenu Ursula Von der Leyen.

Rappel : selon l’article 245 du Traité sur l’Union européenne :  Les membres de la Commission exercent leurs fonctions en pleine indépendance, dans l’intérêt général de l’Union; en particulier, ils ne sollicitent ni n’acceptent d’instructions extérieures d’aucun gouvernement ou autre organisme.

Le calendrier

Le 10 septembre :   la présidente a présenté  la répartition des portefeuilles entre les commissaires proposés.
A partir du 20 septembre :  auditions des commissaires désignés par les commissions du  Parlement européen concernées par leurs fonctions
Octobre : vote du Parlement sur la Commission dans son ensemble, en tant que collège.
Octobre : le Conseil européen nomme officiellement la Commission (art 17§7 du TUE)
1er novembre 2019 :   prise de fonction de la nouvelle Commission

Spread the love