Bolzano : retour vers le passé austro-italien

Francesco Rossi

Bolzano. En 1970, Francesco Rossi produisait son film “Les Hommes contre” (Uomini contro) présentant un épisode particulièrement terrible de la guerre sur le front autrichien à partir du roman d’Emilio Lussu Un anno sull’Altipiano, paru en France sous le titre Les Hommes contre.

Il faudrait conseiller au chancelier Sebastian Kurz d’aller voir ou revoir ce film en compagnie de Matteo Salvini en cette année de centenaire.

Irrédentisme ou Sudètes mode 2018 ?

Le grand voisin du nord avec lequel l’Italie a eu quelques frictions avant et après le Risorgimento, s’est mis en tête de récupérer les territoires perdus par le Traité de Saint-Germain en Laye en 1919 et confirmés au Traité de Paris de 1947.

En 1960 la tension entre l’Italie et l’Autriche avait été portée devant les Nations-Unies qui avaient recommandé une large autonomie pour le Bolzano, ce qui a été mené à bien.

Une revendication intermittente

Le chancelier Sebastian Kurz veut, selon une promesse du vice chancelier Heinz-Christian Strache (Président du FPÖ) pendant la campagne électorale,  remettre des passeports autrichiens à des citoyens italiens germanophones de la province de Bolzano lesquels seraient alors titulaires de deux passeports. Une réunion avait eu lieu au mois de mars à Vienne à laquelle avaient été conviés les élus de la Région, cela n’avait pas du tout plu à Rome.  La double nationalité suppose un accord du gouvernement italien alors que le parti d’extrême-droite « Fratelli d’Italia » considère l’opération comme une annexion déguisée.

Depuis les choses sont en train de changer, comme Matteo Salvini trouve justifiée la récupération de la Crimée par la Russie, il peut trouver aussi justifiée la récupération du Bolzano (Sudtirol) par l’Autriche ?

Bolzano : prochaines élections

Bolzano zurück
C) photonews.at/Georges Schneider – Wien (Austria)) – 08.03.2018 Creative Commons

Il va y avoir à l’automne des élections dans la province autonome italienne de Bolzano et l’Autriche met les bouchées doubles pour adopter une loi qui permettra aux habitants germanophones de la province, d’obtenir la double nationalité, avec un passeport autrichien.  Ce projet de loi figure à l’ordre du jour du Parlement autrichien le 7 septembre. Selon la ministre de L’Intégration européenne et des Affaires étrangères de Vienne,  Karin Kneissl, il existe à ce sujet “un dialogue permanent avec Rome, en accord avec le Bolzano”.  Cette ministre militante du FPÖ fait parler beaucoup d’elle. Ce n’est pas l’avis du gouvernement italien qui définit cette initiative comme hostile et le ministre des Affaires étrangères de Rome,  Enzo Moavero Milanesi a demandé des éclaircissements à l’ambassadeur.

Karin Kneissl avait sans doute d’autres choses à penser ce 18 août, jour de son mariage avec Wolfgang Meilinger, un homme d’affaires multi-millionnaire., près de Graz. Elle avait même un invité devant lequel elle s’est pratiquement agenouillée avant de faire un tour de valse, pas très réussi sur le plan esthétique, ce que n’a pas manqué de commenter la presse viennoise.

Tu felix Austria nube commentait un bulletin britannique !

 

illibéral-up

Spread the love